Quelles solutions face aux performances médiocres des marchés obligataires et monétaires ?

29 mars 2018 - 1 minute read

Historiquement, les dispositifs d’épargne salariale sont composés de fonds « purs », c’est-à-dire des fonds qui investissent sur une unique classe d’actifs (actions, obligations, etc.). Cependant, face à un environnement de marché défavorable pour les rendements monétaires et obligataires, ces fonds présentent des performances négatives et un risque face à une potentielle hausse des taux. Cette situation pose problème car la majorité des salariés est investie sur ce type de supports (entre 43% et 48% des encours globaux selon Amundi) malencontreusement considérés comme sans risque par la plupart des collaborateurs. Dans le cadre de nos missions, nous mettons en place des stratégies de gestion visant avant tout à protéger le salarié contre ces risques dont ils n’ont pas forcément connaissance. Notre objectif numéro 1 : préserver l’épargne des collaborateurs quel que soit le contexte de marché.